Quel poisson consommer pour protéger notre planète ?

Poissons

Consommer du poisson est conseillé pour une bonne alimentation. Toutefois, il faut préserver les espèces marines. Pour vous guider dans vos choix, voici les critères à considérer avant d’acheter du poisson.

Le choix selon l’espèce

Vous devez savoir qu’il existe plusieurs espèces menacées, comme le requin et le thon rouge. On vous déconseille également de consommer des poissons de grands fonds. Il peut s’agir de flétan, de lingue bleue, de l’empereur et autres. Préférez plutôt des poissons prédateurs tels que le cabillaud et le thon. Pour les espaces non menacées, faites attention durant les saisons de reproduction. Si vous aimez les conserves, optez pour le thon listao au lieu du thon albacore. En effet, cette espèce est largement surconsommée. Enfin, variez les poissons que vous mangez, pour éviter la surconsommation d’une seule espèce.

Le choix selon le type de pêche

Préférez les poissons issus de la pèche artisanal. En effet, la pèche à la canne ne nécessite pas l’utilisation de DCP. Elle est, par conséquent, moins nuisible que le chalutage de fond. Si vous êtes adeptes de thon en conserve, privilégiez ceux qui ont été pêchés à la ligne. Il vous suffit juste de vérifier l’indication sur la boite. Dans le cas contraire, il se peut que des dispositifs de concentration de poissons ont été utilisés durant la pêche. Par ailleurs, l’organisation internationale Greenpeace a établi une liste de marques à privilégier en matière de thon en boite. Toutefois, on vous conseille d’opter pour les produits frais provenant de la pêche traditionnelle. Vous avez le choix parmi le thon, le germon, le bar de ligne et autres. N’hésitez pas à vous renseigner auprès du poissonnier quant à l’origine du poisson.

Le guide de WWF

Pour mieux vous guider dans vos choix, on vous conseille de consulter le guide de WWF. Ce guide vous résume les espèces que vous pouvez consommer. Il les classe selon l’origine, la méthode de pêche utilisée et les modes de conservation. En général, vous aurez le choix entre le Merlan Bleu, la Palourde. Les scientifiques déclarent d’ailleurs que certaines espèces peuvent être consommées en grande de quantité. Il s’agit d’espèces dites envahissantes telles que le poisson-lion et la rascasse volante. Cette dernière est un prédateur et sa chair est très savoureuse. En revanche, on vous déconseille de consommer les anguilles, la morue et la daurade, etc.

Les poissons à consommer

Vous pouvez consommer du poisson tout en préservant l’écosystème. Vous devez juste connaître la provenance de chaque espèce. Pour les poissons en provenance d’Atlantique du Nord, par exemple, favorisez les coquilles saint-jacques et la sole. Vous pouvez également acheter du merlan, du hareng, de la plie, de la limande et autres. Cependant, évitez si possible l’espadon et le saumon sauvage. En effet, ces espèces sont en voie de disparition. Il en va de même pour la dorade rose, le merlu et le haddock. Mais rien ne vous empêche d’acheter des moules et des huîtres français.

Quelques conseils pratiques

Pour mieux vous guider dans vos choix, vous pouvez choisir parmi plusieurs labels. De plus, chaque label est tenu de respecter certains critères, dont les conditions écologiques et les conditions de travail. Pour commencer, il y a le label “Pêche durable”. Créé en 2019, il s’adresse au grand public dans le but de revaloriser la pêche française. Vous avez ensuite le label Rouge. Il insiste particulièrement sur la qualité des produits. Le label “Pêche durable MSC”, quant à lui, a été mis en place par l’organisation WWF. Existant depuis plus de 20 ans, ce label est le plus populaire. Enfin, vous avez le label Bio. Il insiste sur la qualité de l’alimentation des poissons en élevage.

En bref, vous êtes libre dans vos choix. Mais pour préserver l’équilibre marine, optez pour des produits issus de la pêche durable.