L’avantage de faire du compost

Actuellement, la protection de l’environnement est un des enjeux vitaux pour les pays du monde entier. Pour y arriver, chacun doit y mettre du sien. Vous pouvez, par exemple arrêter de jeter vos ordures n’importe où et en faire le tri. Faire du compost est également une démarche intéressante. En outre, il s’agit d’une pratique facile et qui dispose de beaucoup d’atouts.

Les bienfaits du compost

– Un meilleur amendement pour le sol

Le compost agit sur les propriétés et la composition du sol. Il a la capacité de corriger les carences d’un terrain, et de ce fait, de le rendre plus fertile. En outre, il est capable de le rééquilibrer. Par exemple, si votre terrain est trop humide, il vous aidera à mieux gérer l’irrigation de l’eau.

Une plus grande rentabilité
En optant pour le compost, vous ferez des économies. En effet, vous n’aurez pas à acheter la matière première et vous n’aurez pas à faire des va-et-vient coûteux entre le magasin de vente et votre jardin.

Élimine naturellement les mauvaises herbes et les maladies des plantes
Le compost possède des vertus capables de supprimer ou de réduire les mauvaises herbes. En outre, il est capable d’empêcher la prolifération de certaines bactéries nocives telles que les champignons.

Il peut être utilisé au cours de toutes les saisons et pour toutes les plantes
Si certains engrais chimiques ne peuvent être ajoutés que pendant une saison bien déterminée, ce n’est pas le cas pour le compost. Vous pouvez l’utiliser que ce soit pendant l’hiver, le printemps, l’été, etc.

Comment faire son compost ?

Pour commencer, vous devez préparer le récipient où vous allez réaliser le compost ; il peut s’agir d’un bac ou d’un seau à couvercle. Placez un tas de feuilles sèches tout au fond. Ensuite, vous pourrez ajouter les déchets et les ordures organiques humides comme les épluchures de légumes, les restes de repas, etc. Pour que les nutriments (azote, carbone, phosphore, etc) contenus dans le compost soient parfaitement équilibrés, vous devez de temps en temps apporter une couche de feuilles sèches à votre compost. Pensez également à le malaxer (si l’odeur ne vous rebute pas trop), pour que les parties hautes puissent aussi être transformées. En général, le compost peut être utilisé au bout de 6 mois.

 

Pourquoi faire du compost est-il un geste écologique ?

En faisant du compost, vous participez activement à la protection de l’environnement. En effet, vous commencez par trier vos déchets (le recyclage), ce qui est une démarche écologique. Ensuite, vous achetez moins de produits chimiques pouvant à la longue altérer la qualité de votre sol. En outre, comme le compost permet de réduire l’apparition des mauvaises herbes et des bactéries nocives, vous utiliserez moins de pesticides et vous diffusez donc moins de CO2 dans l’air.

 

Les autres engrais naturels à part le compost

 

L’urine

Bien qu’au premier abord, cela semble être une très mauvaise idée, il s’agit d’une pratique qui est de plus en plus adoptée par les agriculteurs et les jardiniers adeptes de l’écologie. En effet, selon certaines études, l’urine contiendrait tous les nutriments nécessaires aux développements des plantes et avec un taux parfaitement adéquat. En outre, il est très facile de le collecter. Il vous restera alors à le laisser reposer et diluer pendant quelques jours pour qu’il libère toutes ses propriétés nutritives.

Le guano

Le taux de nutriments contenus dans le guano en fait un engrais parfait surtout pour le gazon ou les plantes desséchées. Le seul problème est qu’il est difficile de s’en procurer car vous ne pouvez en collecter qu’au bord de la mer.

Le sang desséché

Le taux d’azote contenu dans le sang fait de lui l’engrais parfait si vous souhaitez redonner vie à une plante. Toutefois, pour faire revivre une plante, vous devez vous en procurer plusieurs litres et donc, vous rendre dans un hôpital ou une banque de sang.