Comment fonctionne une maison écologique ?

Vous voulez vivre dans une maison respectueuse de l’environnement, mais vous vous demandez ce que cela signifie réellement ? Votre maison doit-elle s’encombrer de gadgets écolos coûteux ou doit être construite avec des pneus recyclés ? Est-il pratique de rénover une maison existante ?

Bien qu’il n’existe pas de définition unique d’une maison écologique, il est bon, au départ, de réfléchir à ce que vous essayez d’accomplir.

Comparaison entre maison écologique et maison standard

Une maison écologique est modelée sur les flux d’énergie et de matériaux des écosystèmes naturels. Elle ne dégrade pas, mais améliore l’environnement. À la manière d’un écosystème, une maison écologique conserve les ressources (énergies, eau, nourriture, matériaux). Elle produit également des ressources, ou du moins en rassemble et en stocke plus qu’elle n’en utilise. Les ressources supplémentaires sont redistribuées dans un environnement plus vaste afin de soutenir la vie ailleurs.

Une maison standard, en revanche, est un puits de ressources. Les éléments y pénètrent, se dissipent ou se dégradent jusqu’à devenir inutiles, et sont rejetés dans l’environnement, parfois en tant que déchets toxiques. Le flux est unidirectionnel, de la source au collecteur, en passant par les déchets.

Transformer une maison existante en maison écologique ? Oui, c’est possible, en procédant petit à petit. Faites-vous notamment aider par un conseiller énergétique à Saint-Pont.

Dans l’écosystème et d’une maison écologique idéale, il ne devrait pas y avoir de gaspillage, car le flux est circulaire. Contrairement aux maisons standards, les écosystèmes stockent leur énergie et la réutilisent.

Elle est d’abord stockée sous forme de biomasse végétale, qui est finalement distribuée sous forme de nourriture aux innombrables habitants des écosystèmes. En outre, et c’est la véritable clé de la durabilité des écosystèmes, l’énergie stockée continue de circuler, en tant que nutriments échangés, jusqu’à ce qu’elle retourne aux plantes.

Les écologistes et les scientifiques décrivent ce comportement comme la fermeture de la boucle des nutriments. Dans le cas de l’habitat humain, le système traditionnel crée des flux d’énergie et de matériaux à sens unique, laissant la boucle ouverte.

C’est la raison pour laquelle les écosystèmes arrivent à se maintenir en vie pendant des milliards d’années grâce à la boucle « réduire, réutiliser, recycler ». Mais le système humain, existant depuis environs un million d’années, pourrait disparaître s’il ne se conformait pas à la règle de la nature.

Comment imiter la nature et fermer une boucle d’écosystème chez soi ?

Compostez vos restes de nourriture et utilisez-les pour cultiver un jardin. L’approche standard en boucle ouverte de la consommation des aliments élimine les déchets riches en éléments nutritifs, ce qui nécessite de l’énergie sous la forme d’un camion à ordures pour son élimination. Si vous transformez votre matière organique inutilisée en aliment végétal et utilisez l’énergie du soleil pour produire de la nourriture humaine, vous avez efficacement fermé une boucle.

En plus de la circulation interne des nutriments, les écosystèmes contribuent à la vie dans leur région et dans la biosphère en libérant des aliments, de l’eau et des minéraux non utilisés dans leur environnement aux moments appropriés. De même, un « écosystème domestique » peut redistribuer une ressource telle que les eaux usées.

L’eau de douche suffisamment propre à la réutilisation sera utilisée, par exemple, pour arroser les arbres et les végétaux du jardin. Au moment de la récolte, une partie de l’eau est renvoyée dans votre famille sous forme de fruit, fermant ainsi une boucle locale, et une autre partie est périmée pour une recirculation saine dans l’atmosphère lorsque les feuilles sèchent et tombent. Les feuilles séchées peuvent bien sûr être utilisées comme compost et paillis pour le potager de l’année prochaine.

Les possibilités de création de boucles fermées entrelacées sont infinies.

Vous avez des projets de rénovation en tête ? Contactez DESGOUTTES DIDIER, le spécialiste de l’évaluation et de l’étude thermique en bâtiment.

Laisser un commentaire